Blog

Meilleure scie circulaire 2018

Pour réaliser des découpes précises sur les matériaux tels que le bois, il est impératif d’utiliser un outil conçu pour cet usage. Parmi les différents outils qui peuvent convenir pour de tels travaux, la scie circulaire ou scie circulaire plongeante est dotée d’une puissance et d’une lame adaptées. La machine se tient avec les deux mains sur les différentes poignées avant et arrière. Les bricoleurs peuvent se servir de cette machine pour débiter les planches de longueurs et largeurs variables, du moment où la profondeur ne dépasse pas celle de la lame.

Que faut-il savoir à propos des scies circulaires?

Comment choisir sa lame?

C’est en fonction des modèles de scies circulaires qu’il est possible de choisir la lame adaptée. En effet, chacune de ces machines est conçue pour un diamètre particulier de lame. Il est en étroite relation avec la profondeur de la coupe :

  • Une lame de diamètre 160/170 mm est conçue pour réaliser des coupes de 55 mm de profondeur
  • Un diamètre de 185mm, des coupes de 60 mm de profondeur
  • Un diamètre de 190 mm, des coupes de 65 mm de profondeur
  • Un diamètre de 230 mm, des coupes allant jusqu’à 85 mm de profondeur

Quant au nombre de dents des scies circulaires, il faut savoir que ce facteur agit sur la vitesse de coupe et sur le rendu. Le nombre de dents des scies circulaires est souvent compris entre 10 et 48. Plus le nombre de dents est élevé et plus précise est la coupe. Les lames « diamants » ou dont les pointes sont en carbure de tungstène sont plus efficaces que celles en acier. Pour un travail impeccable, vous savez alors quoi choisir.

Différentes parties des scies circulaires

scies circulairesLes scies circulaires sont composées de plusieurs éléments. Indépendamment des marques et des modèles, voici ce qu’il est possible de retenir :

  • Le carter fixe : il recouvre la partie avant de la lame de la machine.
  • Le carter mobile : il enveloppe la denture inferieure de la machine et peut se retirer dans le carter fixe durant le sciage.
  • Le couteau diviseur : il s’oppose à l’arrêt de la lame durant le processus de découpe.
  • L’interrupteur de sécurité : son rôle est d’empêcher la machine de démarrer de façon imprévue
  • L’orifice d’évacuation des sciures : il peut être joint à un aspirateur extérieur. La scie circulaire est ainsi protégée et ne risque pas de s’échauffer.
  • Le ligneur laser : il n’est disponible que sur certains modèles de scies circulaires et son rôle est de guider la coupe avec une grande précision.

Comment choisir sa scie circulaire

Pas besoin d’être un professionnel pour savoir comment choisir les scies circulaires. Pour les utilisateurs occasionnels, un modèle d’une puissance de 1200 W dotée d’une lame 12 à 24 dents en carbure de tungstène peut aisément convenir à toutes les situations. Certains bricoleurs travaillent beaucoup plus sur les meubles qu’ils conçoivent eux mêmes. Dans ce cas il vaut mieux opter pour une scie circulaire offrant une puissance plus élevée. Un modèle d’une puissance comprise entre 1600 et 1800 watts conviendra donc pour tous les travaux de menuiserie. Vous remarquerez rapidement la grande précision, surtout si vous débitez des bois durs.

Pour ceux qui travaillent régulièrement le bois, il est recommandé de s’équiper d’une gamme variée de scies circulaires. Il est tout à fait inapproprié de couper un parquet en se servant d’un outil de charpentier. Les lames peuvent se remplacer mais il est encore plus facile de les affûter.

Avantages et inconvénients des scies circulaires

scies circulaires

Au nombre des atouts à mettre à l’actif des scies circulaires, la prise en main offre une bonne maniabilité. La machine est en plus ergonomique et pratique, ce qui convient pour les grands et petits travaux. Il ne faut pas non plus oublier la puissance de ces appareilsqui font gagner un temps précieux quand il s’agit de débiter du bois. Cependant, tout n’est pas impeccable quand il s’agit de ces appareils.

En effet selon les modèles, il faut savoir précisément comment s’en servir. C’est une condition indispensable pour éviter les accidents de toutes sortes. La puissance de l’appareil peut surprendre les utilisateurs non avertis, surtout lors de la première utilisation. Voila pourquoi il est conseillé d’être très vigilant et d’y aller doucement au début. A cause de leur taille, la précision des scies circulaires est relative selon la dextérité de l’utilisateur. Seuls les professionnels pourront véritablement en tirer profit.

Dispositifs de sécurité des scies circulaires

Si vous souhaitez vous servir des scies circulaires sans courir le risque de vous blesser ou causer des accidents, il est impératif de se servir des dispositifs de sécurité dont sont équipées ces machines. Voici quelques mesures à respecter :

  • Mettre des lunettes de sécurité ou des lunettes étanches selon la nature des travaux ou même un écran facial.
  • Mettre des protecteurs d’oreilles adaptés au seuil et à la fréquence du bruit généré par les scies circulaires.
  • Porter les chaussures de protection convenables selon le cas.
  • Suivre les recommandations données par le fabricant concernant la réduction du risque du recul brusque d’une pièce de bois vers l’opérateur, sous l’action du choc d’une dent de la scie.
  • Adopter les lames qui conviennent selon la nature des travaux à réaliser.
  • Vérifier que les lames sont propres, aiguisées et installées de façon solide pour couper aisément. Ainsi l’utilisateur n’a pas besoin d’exercer une pression supplémentaire lors de la découpe.
  • Se servir des différents dispositifs de protection livrés avec la machine ou ceux fabriqués pour être utilisés avec la machine. Il est impératif de ne pas les déplacer mais plutôt les conserver en bon état.
  • Se servir d’un protecteur de lame performant pour envelopper la partie de la lame qui s’élève au dessus de la pièce à découper. Cet élément de protection doit être suffisamment large pour voiler la lame lorsque cette dernière est inclinée. Le réglage de la lame doit être fait de sorte à ce qu’elle ne dépasse pas plus de 3mm l’extrémité de la pièce à débiter.
  • Veiller à ce que le guide soit verrouillé et mis en place une fois le réglage de sa hauteur effectué.
  • Soutenir la pièce sur le plateau de la machine et contre le guide, pendant qu’elle est débitée.

De plus, l’utilisateur doit veiller à disposer d’un soutien convenable pour garder en place la pièce qu’il compte travailler. Pour cela il est possible d’utiliser les rallonges de plateau ou des galets de roulement sur le côté ou derrière les grosses pièces. Dans le cas où un assistant est positionné à l’autre bout derrière la scie circulaire plongeante, il faudra mettre en place une rallonge de plateau pour que le rebond de la machine soit contrôlé. La personne jouant le rôle de l’assistant devra attendre que la pièce rejoigne l’extrémité de la rallonge du plateau et ne pas aller dans le sens de la lame de scie.

Les spécialistes recommandent aussi de diriger la pièce dans le sens contraire de la rotation de la lame. C’est ce qui facilitera la découpe.

Comment utiliser une scie circulaire?

scie circulaire plongeante

Pour obtenir des coupes droites et précises avec une scie circulaire, voici comment procéder :

  • La pièce à débiter doit être fixée au moyen des fixateurs d’un étau de manière à ce qu’elle n’oscille pas. De plus, l’utilisateur doit s’assurer qu’elle est disposée de sorte que la scie ne rencontre aucun obstacle durant sa progression.
  • Afin d’obtenir un rendu final de la plus grande précision, la lame doit être affutée de manière convenable.
  • L’utilisateur doit tenir la scie circulaire plongeante avec ses deux mains, mettre en marche la machine puis patienter afin que la plaquette tourne à sa vitesse maximale.
  • La partie avant de la scie doit être orientée sur la ligne de coupe au moyen de la mire se trouvant sur son assise. Ce n’est qu’après cela que l’utilisateur peut commencer à faire avancer la machine de manière régulière. Il ne faut en aucun cas forcer le mouvement, mais plutôt laisser le temps nécessaire à la scie circulaire plongeante de découper convenablement le matériau. L’opération doit être arrêtée des que le crissement de la machine change. Il faut alors ralentir et réduire la pression.
  • Le sciage prendra fin seulement quand la partie coupée de la pièce à usiner se détachera. Il se caractérisera également par le renvoi immédiat du capot de protection, dont le but est de protéger l’utilisateur.
  • Il faut attendre que la machine s’arrête totalement avant de l’éteindre.

Pour éviter les blessures et les accidents, il est conseillé d’éviter de contrecarrer la bonne marche des équipements de sécurité. De plus, sachez qu’utiliser une scie circulaire plongeante peut générer suffisamment de poussière. Voila pourquoi il est conseillé d’utiliser les dispositifs de sécurité comme les masques et les lunettes. En fonction des modèles et des constructeurs, certains modèles sont directement connectés à un appareil qui sert à aspirer.